LE DESIGN MOBILE-FIRST : Pourquoi changer sa façon de concevoir une application ?


User Experience

Bien que le responsive design soit aujourd’hui un indispensable du web, beaucoup d’UX designers commencent maintenant à travailler l’architecture d’un site en « full screen » pour aborder, dans un second temps, la déclinaison des écrans à destination des résolutions inférieures (tablettes et mobiles).

Ces dernières années, une tendance croissante dans l’industrie du web consiste à inverser cette méthodologie de travail en commençant par considérer le mobile en premier lieu pour ensuite travailler de manière progressive vers la version desktop.

Pourquoi concevoir un site pensé « mobile first » ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de cette méthodologie inversée ?

 

mobile first2 1024x297 LE DESIGN MOBILE FIRST : Pourquoi changer sa façon de concevoir une application ?

Si vous pensez que la conception et le developpement d’interfaces web mobile est un marché de niche, vous avez certainement besoin de revoir votre point de vue sur le sujet. 

 

Le mobile n’est aujourd’hui plus une tendance, ni même l’avenir, il s’agit bel et bien du présent. Les chiffres ci-dessous, relevés dans une étude publiée par Mobiforge, vont vous prouver le contraire :

  • Il y aurait 1.2 milliard d’internautes mobiles dans le monde
  • Aux États-Unis, 25% des utilisateurs du Web sont mobiles uniquement (ils utilisent rarement un ordinateur de bureau pour accéder au Web)
  • Les applications mobiles ont été téléchargées 11.1 milliards de fois
  • 85 %des nouveaux smartphones sont en mesure d’accéder au Web

Le point le plus intéressant ici est le deuxième point, qui met en évidence que de nombreux utilisateurs ne seront probablement jamais utilisateurs de la version desktop de votre site. 
Voilà une révélation étonnante n’est-ce pas ?

Plus que jamais le web est une chose que nous avons dans nos poches et non plus une chose qui prend simplement de la place sur nos bureaux ou dans nos maisons. Nous sommes face à une tendance mondiale qui ne peut que continuer à évoluer en ce sens dans les prochaines années. 

 

POURQUOI PENSER MOBILE FIRST ?

mobile first 1024x559 LE DESIGN MOBILE FIRST : Pourquoi changer sa façon de concevoir une application ?

Pourquoi donc penser « mobile first » quand finalement seulement 25% des utilisateurs de mobile ne sont que “mobile”, et que 75% d’entre eux ne le sont pas et naviguent d’un device à l’autre. De toute évidence, le desktop est donc toujours le plus représentatif, et ne peut être mis au placard. 
Alors pourquoi devrions-nous concevoir une plateforme pour mobile en premier lieu ?

L’un des premiers événements déclencheurs de la hausse de la conception des sites mobile first a été l’annonce d’Eric Schmidt au début de l’année 2010.
Son annonce précisait que Google concevait à partir de maintenant ses plateformes mobile first, allant même jusqu’à dire :

I’m proud to say that I think it’s now the joint project of all of us to make mobile the answer to pretty much everything.”

“Je suis fier de dire que je pense que nous avons tous le projet commun de faire du mobile la réponse à à peu près tout. »

Pour quelles raisons Google a-t-il fait le choix de ce changement radical dans son approche de conception d’interfaces ?

CONCEPTION EN « DÉGRADATION D’INTERFACE » VS « AMÉLIORATION PROGRESSIVE »

desktop mobile LE DESIGN MOBILE FIRST : Pourquoi changer sa façon de concevoir une application ?

La dégradation d’interface découle d’une nécessité d’avoir une plateforme sur autant de navigateurs et devices que possible pour répondre à une problématique de lisibilité possible sur l’ensemble des supports / tailles d’écran. C’est ce que l’on nomme plus communément le responsive design.

Les concepteurs et les développeurs voulaient profiter des nouvelles technologies sans exclure les utilisateurs avec des configurations de plus petites dimensions.
L’idée générale était de créer et de proposer la meilleure expérience possible tout en veillant à ce que sur les déclinaisons tablette et mobile, malgré les lacunes, le site reste fonctionnel..

En terme de design web mobile, cela signifie qu’un site web est fait à l’échelle standard et que, en réduisant les résolutions d’affichage (taille de la fenêtre), le contenu et les fonctionnalités sont supprimés progressivement.

 

mobile desktop LE DESIGN MOBILE FIRST : Pourquoi changer sa façon de concevoir une application ?

La notion de mobile first est née dans « l’amélioration progressive ». 

Avec cette méthodologie de travail, vous mettez en avant vos atouts essentiels sur la plateforme mobile en fournissant aux utilisateurs le minimum dont ils ont besoin et de manière optimale. L’expérience étant parfaitement fluide, elle ne peut être que confortable également sur desktop et qui, en cas de besoin, peut évoluer progressivement et même être complètement repensée pour les grandes plateformes.

 

POURQUOI L’AMÉLIORATION PROGRESSIVE EST-ELLE UN GAIN DE TEMPS ?

En résumé, ces deux méthodes semblent à peu près équivalentes. Qui se soucie du processus de conception tant qu’il se fait finalement ?

La réalité de la situation est en fait un peu plus complexe. Lorsque vous démarrez avec la version desktop, vous avez tendance à vouloir profiter de tout ce que la plateforme peut offrir. Vous prototypez un produit complet qui exploite beaucoup de technologie, pour réaliser dans un second temps que rien de tout cela n’évolue parfaitement vers le mobile. Il en résulte souvent un produit mal fini à l’utilisation non optimale.


 Cela se produit-il systématiquement à chaque projet ? Pas forcément, mais probablement beaucoup plus souvent que ce que vous pouvez le croire.

En ce qui concerne l’amélioration progressive, le résultat est souvent différent. En suivant cette méthodologie, nous commençons avec un projet qui est à la fois condensé et fonctionnel pour le mobile mais néanmoins déja complet et complexe.. 
En effet, vous vous êtes concentré dès le début du projet sur le minimum dont a besoin l’utilisateur au sein de votre plateforme afin qu’elle reste esthétique et fonctionnelle malgré les contraintes d’espace rencontrées (petits supports).

Plus important encore, vous avez déjà défini et trié les contenus et les éléments les plus « vitaux ».

A présent, quand vous devez évoluer vers votre version desktop, plutôt que de faire face à la décision de supprimer des éléments et de comment minimiser votre interface, vous devez à l’inverse décider comment rendre votre interface plus riche, plus complète !

 

LES CONTENUS MOBILES FIRST SONT PLUS FACILES À AFFICHER ET VONT À L’ESSENTIEL

mobile first1 300x183 LE DESIGN MOBILE FIRST : Pourquoi changer sa façon de concevoir une application ?

Si nous prenons la conception par dégradation, tout le contenu mobile (texte, images, vidéo, audio, etc.) est appelé techniquement sur mobile dans un même temps que le contenu à destination de la version desktop.

Les interfaces mobiles doivent donc charger puis ignorer une grande partie de la page web pour tenir compte de la simplification de contenu.
Les temps de chargement sont, par conséquent, négativement impactés et il en résulte souvent une dégradation de l’expérience du visiteur.

Avec une conception mobile first, nous commençons par charger l’essentiel nécessaire sur les petites structures. Cela conduit à une expérience plus vive qui évite les temps de chargement trop longs et pénibles. 

Les informations supplémentaires pour les versions plus grandes sont quant à elles chargées uniquement si l’espace disponible le permet et si le browser appelle ces contenus.

 

COMMENT CHOISIR ENTRE  « DÉGRADATION D’INTERFACE » ET « AMÉLIORATION PROGRESSIVE » ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de concevoir une interface (pour celles mentionnées ci-dessus).

Chaque projet est différent de par sa cible, l’usage fait par le visiteur du service en question, le contexte dans lequel se trouve le visiteur lorsqu’il utilise notre plateforme, etc..

Il es nécessaire avant tout d’analyser l’ensemble du contexte d’utilisation et d’accessibilité pour ensuite faire le choix de de la méthodologie de conception la plus adaptée.

Car en effet les 2 méthodes sont viables et c’est souvent le projet en lui-même ainsi que ses spécificités qui influent sur la méthodologie de conception à employer.

N’oubliez pas cependant qu’une bonne conception de l’UX passe avant tout par une batterie d’analyses, de tests et d’études vous permettant d’en tirer les bonnes conclusions.

 

 

 

Sources :

https://www.converteo.com/blog/evenements_conference_livre_blanc/lapproche-mobile-first-dans-une-strategie-responsive-design/

https://www.pcmag.com/article2/0,2817,2359752,00.asp

https://www.journaldunet.com/ebusiness/expert/61029/mobile-first—une-nouvelle-facon-de-concevoir-un-projet-digital.shtml

 

 

Laisser un commentaire