Pimp my Sublime Text !


Technique

Sublime Text s’est vite imposé comme le principal éditeur de texte pour les développeurs et intégrateurs. Sa légèreté et sa modularité en font ses principaux atouts. Utilisé en masse aujourd’hui, de nombreuses ressources sont disponibles à travers le web.

Sublime Text se révèle être un outil relativement geek puisque sa configuration se fait uniquement via l’utilisation et la modification de fichiers json. Pas de jolis menus, pas d’interface. Ce qui pourrait en faire un outil un peu rebutant de prime abord.

L’un des principaux atouts de Sublime Text est qu’il est livré en quelque sorte “nu”, sans plugin ou quelconque ajout que vous pourriez peut-être ne jamais utiliser. C’est à vous de construire votre outil. Nous vous proposons de vous faire découvrir quelques astuces ainsi que les meilleures extensions pour rendre votre outil plus pratique et plus agréable d’utilisation.

1. Pré-requis

 

Tout d’abord, il vous faudra bien évidemment télécharger Sublime Text, que vous trouverez ici. Si le logiciel est payant, il peut être utilisé librement sans licence. Une pop-up viendra vous rappeler d’acheter le logiciel tous les 30 enregistrements de documents.

L’installation des extensions se fait principalement via le Package Manager, une extension permettant…de trouver les autres extensions simple smile Pimp my Sublime Text !

C’est la première étape nécessaire. Pour ce faire, allez dans View et Show Console dans le menu. Copiez-collez ceci pour Sublime Text 2 (que nous vous conseillons, la version 3 étant encore en version beta) :

import urllib2,os; pf='Package Control.sublime-package'; ipp = sublime.installed_packages_path(); os.makedirs( ipp ) if not os.path.exists(ipp) else None; urllib2.install_opener( urllib2.build_opener( urllib2.ProxyHandler( ))); open( os.path.join( ipp, pf), 'wb' ).write( urllib2.urlopen( 'https://sublime.wbond.net/' +pf.replace( ' ','%20' )).read()); print( 'Please restart Sublime Text to finish installation')

 

Pour Sublime Text 3 :

import urllib.request,os; pf = 'Package Control.sublime-package'; ipp = sublime.installed_packages_path(); urllib.request.install_opener( urllib.request.build_opener( urllib.request.ProxyHandler()) ); open(os.path.join(ipp, pf), 'wb').write(urllib.request.urlopen( 'https://sublime.wbond.net/' + pf.replace(' ','%20')).read())

Sublime Text dispose d’une recherche prédictive permettant de trouver une commande en tapant son libellé. Cette recherche est disponible via le raccourci Osx cmd + shift + p (ctrl + shift + p pour Windows). En tapant “package”, vous aurez accès à toutes les commandes liées au Package manager de Sublime : Pimp my Sublime Text !

Accédez à la commande souhaitée (ici Install Package) et partez à la découverte des extensions en tapant la recherche de votre choix !

Sachez que toutes les extensions sont regroupées sur le site https://sublime.wbond.net/ que vous pourrez explorer à votre guise.

2. Pimp your Sublime Text !

La grande majorité des extensions vous viendront en aide pour votre code, mais quelques-unes permettent d’apporter de nouvelles fonctionnalités à Sublime. Copiez-collez les noms des plugins dans le moteur de recherche du Package Manager pour les trouver :

– SideBarEnhancements : La barre latérale d’origine de Sublime est quelque peu trop basique. Cette extension vous permettra d’ajouter de nombreuses fonctionnalités sur la manipulation des fichiers et des dossiers :

 Pimp my Sublime Text !

– Changer de thème : des développeurs ont mis à disposition des thèmes permettant de changer l’apparence de Sublime. Les 2 plus utilisés sont Soda et FlatLand.FlatLand vous permettra par exemple d’avoir un joli Sublime visuellement plus agréable pour de longues sessions de coding :

 Pimp my Sublime Text !

Passons au code avec quelques extensions bien pratiques :

– Emmet : Extension devenue indispensable (voire vitale !) pour tous les intégrateurs web.  Elle fait d’ailleurs partie des 25 extensions les plus téléchargées et permet d’écrire son markup html via un ensemble de raccourcis. Démo ici : https://emmet.io/Sa prise en main est indispensable pour tous les intégrateurs web afin de gagner de nombreuses heures de travail !

– BracketHighlighter : Cette extension très pratique permet de visualiser le début et la fin d’un tag. Pratique lorsque l’on doit s’y retrouver dans un code long et complexe :

 Pimp my Sublime Text !

– Git : Intégrer Git directement depuis Sublime Text ? Facile ! Toutes les commandes ne sont pas disponibles mais les principales vous permettront d’intégrer Git dans votre worklow sans sortir de votre éditeur.

 Pimp my Sublime Text !

– PHP Companion : Si vous faites du PHP en version 5.3 au moins, alors ce plugin va vous épargner la frappe de nombreux espaces de noms. Si votre projet PHP suit la recommandation PSR-0, vous pourrez générer l’espace de nom de votre fichier en une seule touche. Quelques autres raccourcis clavier sont disponibles afin de vous permettre d’importer des “use” de façon automatique lorsque votre curseur est sur un nom de classe, ou encore d’étendre le nom d’une classe à son nom complet (incluant l’espace de nom donc), afin par exemple de le mettre dans une chaîne de caractères.

 

– DocBlockr : Que vous fassiez du PHP ou du Javascript, ce plugin vous aidera a générer les blocs de documentation au dessus de vos fonctions et méthodes.

 Pimp my Sublime Text !

– PHP-Twig : Si vous utilisez twig comme moteur de template, alors ce plugin vous fournira la coloration syntaxique des expressions twig, ainsi que quelques snippets qui vous faciliteront la vie.

 

– Bonus : Vous avez besoin d’une pause pendant votre séance coding ? On vous livre un petit bonus, que nous vous laissons découvrir par vous-même ! 😉

Ces quelques extensions nous semblent primordiales pour bien débuter avec Sublime Text 2, cependant de nombreuses autres sont disponibles et vous permettront de faire de Sublime Text l’éditeur le plus proche de votre méthode de travail. C’est pourquoi nous ne saurons que vous conseiller d’aller visiter le site officiel du Package Manager  regroupant toutes les extensions et d’installer celles dont vous aurez besoin. Il y en a beaucoup, commencez par le top 25 et faites des recherches en fonction de vos langages favoris. Bon coding !

Laisser un commentaire