La révolution permanente

Technique, User Experience

5 mar, 2019

“Despote conquérant, le progrès technique ne souffre pas l’arrêt. Tout ralentissement équivalant à un recul, l’humanité est condamnée au progrès à perpétuité.”  Alfred Sauvy

articlerobin 1 La révolution permanente

Avec le développement exponentiel de l’informatique et l’introduction d’internet dans notre quotidien, les progrès technologiques s’accélèrent à une vitesse qui dépasse de loin notre capacité d’adaptation. Au sein de chaque domaine, les standards évoluent de plus en plus vite, la dernière technologie chasse celle qui vient tout juste de s’installer et les annonces de révolutions sont quasi quotidiennes.

Mais il ne faut pas s’y tromper, nombreuses sont ces “révolutions” qui ont fait pschitt. À ce propos, la télé 3D fait figure de parfait exemple (période Avatar et ses lunettes pénibles) : elle devait débarquer dans tous les salons pour révolutionner l’expérience vidéo-sensorielle… eh bien non ! Il faut donc se méfier de ces annonces tonitruantes, qui cachent souvent un enjeu commercial.

articlerobin 2 La révolution permanente

Le fait est que chaque acteur met en avant son produit ou sa solution comme ayant un potentiel sans commune mesure avec le reste du marché. Message décuplé avec le marketing et la communication par l’achat de visibilité via les sites spécialisés, blogs, influenceurs, presse, etc.

Il est ainsi difficile de s’y retrouver dans ces promesses récurrentes et parfois contradictoires.

La faute à un flot ininterrompu d’informations et non hiérarchisé, délivré la plupart du temps sans analyse de fond. C’est pourquoi, pour se faire un avis sérieux sur les innovations et autres bouleversements de son secteur, il est nécessaire de prendre du recul et le temps de s’intéresser aux tenants et aboutissants des évolutions technologiques naissantes ou à venir.

En effet, que ce soit par curiosité personnelle ou pour un besoin professionnel, la problématique est de savoir comment évaluer le potentiel d’une innovation (ou d’une technologie en ce qui concerne le web) ?

articlerobin 3 La révolution permanente

En premier lieu, pour sa recherche d’informations il faut commencer par remonter à la source la plus originelle : vous entendez parler d’une nouvelle innovation via zdnet.fr ? Alors remontez aux sources de l’article (un article plus ancien, un auteur, un développeur, une entreprise…) et ainsi de suite pour trouver les toutes premières mentions faites de cette nouveauté. Ce sera en général le créateur lui-même ou l’entreprise qui en aura fait mention pour la première fois, sans trop de bruit, jusqu’à ce que l’information redescende depuis les sphères les plus spécialisées jusqu’aux médias mainstream du net.

articlerobin 6 La révolution permanente

Faire ce travail de remontée de l’information donne déjà un bon éclairage et révèle souvent quelques surprises. Par exemple, les tous premiers brevets portant sur les photos numériques ont été déposés par Kodak, qui a fait faillite il y a quelques années… n’ayant pas su prendre le tournant de la photo numérique.

Vous pouvez tenter l’exercice avec les casques de réalité virtuelle, le frigo connecté ou l’imprimante 3D à destination des particuliers.

Il est ensuite important de bien identifier la cible de la technologie en question et plus généralement sa portée. Qui sera impacté ? Les développeurs, les entrepreneurs, un secteur entier, plusieurs secteurs ? Une innovation en suscitant de nouvelles, il ne faut pas oublier de prendre en compte ses éventuels prolongements : ouvre-t-elle la voie à de nouvelles possibilités ? Si oui, lesquelles ?

Une fois effectuée la recherche sur l’impact et la portée, on est logiquement amené à un point crucial de l’analyse : le marché. En effet, nous savons désormais quels domaines sont concernés et par là, quels marchés sont en jeux. Il convient alors de faire un état des lieux du ou des marchés en question : historique, différents acteurs, enjeux, niches, etc.

Le but du jeu ici est de définir la nature concurrentielle du marché (monopole, oligopole, concurrence ouverte) afin de déterminer quels sont les acteurs qui ont intérêt à pousser et promouvoir une technologie et lesquels à l’inverse, à la freiner ?

La loi générale étant : plus elle est soutenue par un acteur dominant, plus elle a de chance d’être pérenne. Mais il ne s’agit pas d’une loi intangible, loin s’en faut, car, comme toujours, il existe des exceptions (RIP Google+).

articlerobin 5 La révolution permanente

Et c’est à cette étape qu’on doit faire appel à son instinct d’enquêteur puisqu’il va s’agir de déceler d’éventuels partenariats passés entre différents acteurs, parfois en opposition à d’autres (Apple s’associant avec IBM pour contrer Microsoft).

articlerobin 4 La révolution permanente

D’autres critères sont également importants à prendre en compte. Pour ce qui est des technologies web par exemple, on peut évaluer leur potentiel à l’engouement qu’elles suscitent auprès des développeurs. S’en sont-ils massivement emparés pour bricoler avec, créer des extensions, développer l’écosystème, faire émerger une communauté active autour ?

D’autre part, il faut se renseigner pour savoir si des start-ups se sont basées sur cette technologie ou si des entreprises plus importantes ont déjà misé dessus. Cela signifierait qu’elles lui attribuent un fort potentiel et une réelle pérennité.

Vous l’aurez compris, il est primordial aujourd’hui, et particulièrement lorsqu’on travaille dans les métiers du digital, d’adopter une grille d’analyse et une méthodologie qui permettent de se forger un avis éclairé sur le potentiel d’une innovation technologique.

Vous êtes étudiant et voulez choisir un langage ou framework sur lequel vous spécialiser ? Vous êtes un entrepreneur qui devez choisir une stack pérenne pour sa solution ou vous lancer sur une pépite prometteuse ?  Vous êtes un salarié qu’on a missionné pour estimer les opportunités d’une nouvelle techno ? Alors vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Sources
Le Monde Informatique
NY Times
Networkworld

Laisser un commentaire.