Bienvenue dans la 3ème Dimension

Brand Content, Technique, User Experience

13 juin, 2018

Il y a bien longtemps que la 3D tente de se frayer un chemin dans nos vies.

Elle est apparue rapidement devant les yeux des enfants sur leurs consoles de jeux vidéo. Les plus vieux d’entre vous se rappelleront de Starfox sur Super Nintendo avec une certaine nostalgie, le bon vieux film Tron et cette tentative ratée de Nintendo de créer un casque de réalité virtuelle déjà dans les années 80.image7 Bienvenue dans la 3ème Dimension

Des progrès remarquables ont été accomplis et elle s’est immiscée au cinéma, dans la mode, dans la pub, dans nos téléphones, PARTOUT.

Il suffit de regarder les productions vidéo ludiques récentes pour s’en assurer et les nombreux filtres Snapchat que les adolescents se collent sur la trombine à longueur de journée.

Résultat : la 3D n’a jamais été aussi présente. Et il y a tellement de façon de l’appréhender.

 

Les plugins 3D dans nos navigateurs internet

Réservés au départ aux jeux-vidéos sur navigateur, ces plugins se sont ouverts à la communication globale pour proposer des expériences 3D plus larges.

Avec Unity ou encore le regretté Flash et maintenant avec le WebGL (sans installation de plugin annexe), cela permet de proposer aux internautes une navigation plus riche.

Les marques l’ont bien compris et utilisent le caractère immersif d’une modélisation 3D pour créer par exemple des configurateurs de produits en temps réel.

image4 Bienvenue dans la 3ème Dimension

L’explosion du monde applicatif

Le nombre d’applications basées sur la réalité augmentée n’a cessé de croître au fur et à mesure des avancées technologiques de nos portables. Ces applications utilisent la puissance du smartphone pour coupler l’image avec la 3D et la rendre ainsi presque tangible.

Ikea l’a bien compris et utilise son application Place comme vecteur d’achat en permettant d’insérer son catalogue en temps réel dans sa maison grâce au couple 3D / Réalité Augmentée. L’iphone X, lui, modélise carrément une carte 3D de votre visage. Il est certain que les applications pour selfies vont bientôt entrer dans cette nouvelle dimension.

Aujourd’hui, se prendre en photo avec des oreilles de chat, croiser un Pokemon dans la rue ou même un T-Rex sont des situations devenues totalement banales sur nos smartphones et montrent encore une fois que la 3D s’est mélangée à nos vies avec une certaine aisance.
image5 Bienvenue dans la 3ème Dimension

Les rendus sont de plus en plus bluffants confondant bientôt virtuel et réel, ce qui soulève de nombreuses interrogations sur ces images de synthèse produites si rapidement  #deepfake.

 

Les réseaux sociaux

Le monde des réseaux sociaux n’est pas en reste et devient le nouveau terrain de jeu de la 3D. La mode investit ces plateformes en proposant des contenus plus courts et plus punchy emplis d’images de synthèses. De qualité ou bas de gamme en fonction des envies et des budgets mais toujours avec cette volonté de se démarquer. C’est comme ça qu’Instagram devient le repère de la 3D « arty ».

image1 Bienvenue dans la 3ème Dimension

Facebook n’est pas en reste et lance un tout nouveau type de post permettant de charger un fichier 3D. L’internaute peut faire tourner l’image pour regarder la pièce sous toute les coutures.

Lego a déjà commencé à utiliser ces posts pour présenter ses nouveaux sets de figurines. Notre petit doigt nous dit que les prochaines à leur emboîter le pas seront les maisons de Luxe  afin de nous immerger dans les détails d’orfèvrerie que peuvent représenter un bijou, un parfum ou une montre.

image3 Bienvenue dans la 3ème Dimension

De l’image de synthèse au réel

Tous ces objets 3D de synthèse ne pouvaient se contenter de vivre virtuellement. L’explosion de l’impression 3D et la baisse des coûts d’achat permettent maintenant de transférer ces créations virtuelles dans notre vie. Nous passons de la réalité augmentée au quotidien augmenté.

image2 Bienvenue dans la 3ème Dimension

Laisser un commentaire.