L’Art de demain : exposition, création et nouvelles technologies

Brand Content, User Experience

18 oct, 2017

Nous le savons et cela a souvent été mentionné sur ce blog : les nouvelles technologies sont partout. Réalité augmentée, hologrammes, interactivité, tactile…  Aujourd’hui tout se condense et se rencontre pour nous faire gagner du temps, rendre notre expérience plus fluide ou tout simplement, pour nous surprendre.

De nombreux domaines sont en pleine révolution : de la médecine à la cuisine, en passant par la mode et le commerce. Au milieu de cette agitation, on pourrait penser que l’Art (avec un grand A) est délaissé. Cependant en cherchant un peu, on est étonné de voir combien, grâce au progrès, il gagne en accessibilité.

Quand les ordinateurs remplacent la « touche » humaine  

Continuer l’œuvre des grands maîtres au moyen d’un logiciel, c’est chose possible. Des musées néerlandais se sont associés à Microsoft, l’université de Delft et la banque ING pour créer un logiciel capable d’analyser les portraits réalisés par Rembrandt et créer une œuvre inédite en respectant le style de l’artiste. Le résultat est troublant et on pourrait croire que la technologie rend le génie immortel : vous adorez Dali mais connaissez toutes ses toiles par coeur ? Pas de souci. Vous aimeriez de nouvelles chansons de Nirvana ?
Bientôt, peut-être !

Et tant qu’à parler du registre de l’art musical, connaissez-vous Hatsune Miku ? Il s’agit d’une chanteuse Japonaise qui donne de nombreux concerts dans le monde et qui a la particularité d’être… 100 % numérique. Enfin, pas tout à fait, sa voix est basée sur celle d’une actrice puis modifiée au moyen de nombreux logiciels. Véritable célébrité chez elle, elle soulève -tout comme le film Simone d’Andrew Niccol (film à voir si la question de l’identité et de l’art à travers les nouvelles technologies vous intéresse)- beaucoup de questions.  

miku LArt de demain : exposition, création et nouvelles technologies

On peut imaginer, dans un futur plus ou moins proche, le Monde rempli d’artistes et de créations virtuelles. Allez savoir si Lady Gaga n’est pas un logiciel !

Et si le sujet vous met mal à l’aise, concentrez-vous sur l’association de l’humain et de la machine. Bien sûr, face au digital painting par exemple, il est évident que la technologie devient une extension de l’homme. Mais de manière plus subtile, on peut évoquer l’expérience Hennessy Voice Art imaginée par DISKO : innovation créative mais aussi technologique permettant à l’internaute d’enregistrer sa voix pour en extraire une représentation graphique animée unique illustrant sa personnalité et, in fine, le cocktail Hennessy auquel sa voix est associée. Autrement dit, parlez et l’Art sera ! 

Hennessy VSOP from Agence DISKO on Vimeo.

 

L’art à portée d’écran

Qui n’a jamais râlé devant la queue des musées, la foule, ou ne s’est simplement jamais dit : « L’expo est encore là pour 2 mois, j’ai tout le temps d’y aller », pour finalement la manquer ?

Excellente nouvelle : ce genre de phénomène pourrait bientôt n’être qu’un souvenir !

Adoptant la technologie du célèbre Pokemon GO, Snapchat décide de s’adresser aux Millennials en exploitant la réalité augmentée pour rendre l’art accessible à tous et susciter l’intérêt des plus jeunes. En vous baladant sur le champ de Mars, activez votre géolocalisation et ouvrez Snapchat, vous pourrez alors apercevoir par le biais de votre smartphone, un balloon dog* géant modélisé d’après l’œuvre de Jeff Koons, posé sur l’herbe. Plusieurs capitales à travers le monde proposent d’autres œuvres de l’artiste, de quoi rendre l’art plus accessible pour ceux qui n’aiment pas attendre, ou même ceux qui n’ont pas les moyens d’aller au musée.

Vous commencez à prendre goût à l’art virtuel ? Ça tombe bien, ça n’est pas terminé. Si vous êtes motivé, rendez-vous à Londres à la Royal Academy of Arts et plongez-vous dans l’exposition Virtually Real. Vous enfilerez un casque HTC Vive et vous pourrez vous promener au milieu d’un univers en 3D totalement virtuel, sculpté par des artistes du digital. 

532778 virtual reality vr virtually real technology entertainment art exhibition htc vive royal academy of arts 3d printing tilt brush htc vive LArt de demain : exposition, création et nouvelles technologies

Dans la même veine, et si vous n’avez pas le temps d’aller à Londres, vous pouvez profiter de cette vidéo de Rooms, petite application qui a permis à Lorenz Aschoff and Dario Penic de gagner un concours de développement lancé par EyeEm. Vous aurez alors la sensation de vous promener dans une galerie. 

Rooms – Virtual Reality Exhibition from EyeEm on Vimeo.

L’art accessible à tous, même aux agoraphobes, c’est un sacré progrès. Et visiter des galeries du bout du monde sans avoir à quitter sa ville, on en parle ?
Exposer l’art et le donner à voir n’a jamais été aussi simple.

Et les outils dans tout ça ?

Oui parce que voir, écouter, c’est bien beau, mais ça vous a donné envie de créer tout ça.  

Alors commençons par une technologie bien connue : les casques de réalité virtuelle. L’Oculus Rift et HTC Vive par exemple, ont développé des programmes qui vous permettront de sculpter et de peindre en 3D. Le casque sur la tête, les manettes dans chaque main, tout est à portée : textures, couleurs, lumières… Nous assistons à l’apparition d’un nouveau genre de sculptures et de savoir-faire : plus besoin de maîtriser la soudure pour créer une œuvre volante en métal, un Oculus et ça repart !

Nous avons vu plus haut combien il était facile d’accéder à l’Art aujourd’hui, mais les nouveaux outils de création permettent également de rendre cela ludique et de donner une autre dimension aux œuvres. Dans l’émission Art Attack, l’artiste George Peaslee a utilisé la réalité virtuelle pour reproduire la Nuit Étoilée de Van Gogh. Imaginez-vous vous déplacer dans vos toiles préférées…  

Vous vous sentez plutôt l’âme d’un écrivain et votre cœur fond pour ces bons vieux Moleskines ? Adoptez le Smart Writing Set de la marque. Un coup de crayon connecté sur le papier et vos mots seront instantanément numérisés.

Si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez tester Google Blocks, lancé récemment, qui vous permet grâce à la réalité virtuelle de « dessiner » en trois dimensions et de créer tout un univers dans un style low poly** (et de l’animer qui plus est).

Si vous ne vous sentez vraiment pas la fibre artistique ou que vous ne voyez pas l’intérêt de posséder des gadgets du futur, Google est aussi là pour vous : essayez Google Autodraw qui analysera vos gribouillage hasardeux, cherchera dans une banque de symboles et trouvera la forme la plus ressemblante, de quoi vous donner l’impression que tout le monde peut dessiner !  

Nouveaux outils, nouvelles interfaces, tout est là pour que l’Art entre dans nos vies avec la plus grande facilité. Parfois inquiétantes, parfois magiques, ces solutions modernes soulèvent tout autant de questions philosophiques.  

Les nouvelles technologies feront-elles de nous tous des artistes ? Il est évident que le casque ne fait pas le sculpteur, toutefois il peut faire l’amateur !

 

 

* balloon dog : nom donné à une des oeuvres les plus célèbres de Jeff Koons qui représente un gigantesque chien en ballon.

** low poly : volume à la surface constituée de polygones qui donne l’impression que l’objet a des facettes. Ce style est à la base de la modélisation 3D.

 

Sources :

https://www.royalacademy.org.uk/exhibition/project-virtually-real

https://www.thephoblographer.com/2016/01/26/rooms-a-new-virtual-reality-gallery-browsing-app/

https://www.europe1.fr/culture/video-lartiste-jeff-koons-sassocie-a-snapchat-pour-un-projet-de-realite-augmentee-3454040

https://www.creativebloq.com/advice/6-best-digital-art-tools-of-2017-so-far

 

Laisser un commentaire.