De la FoodPorn à la FoodTech

Brand Content, Social Media

26 jan, 2017

Le rapport à la nourriture et les comportements alimentaires sont en pleine évolution. Le digital y est aujourd’hui pour beaucoup : FoodPorn, Food publishers, Digital Kitchen,  Foodbot, FoodTech…

 

L’évolution du FoodPorn

En 2014, le FoodPorn était le phénomène grandissant du web et désignait le fait de photographier son repas, puis de le partager avec ses amis sur les réseaux sociaux.

Mais le FoodPorn a des origines bien plus anciennes que les médias sociaux.
C’est en 1977 que le NYReview of Books utilise pour la première fois le mot “GastroPorn”, utilisé pour la rédaction d’un compte-rendu sur un livre de cuisine écrit par Paul Bocuse.

En 1984, Rosalid Coward, journaliste, utilise le terme “Food Pornography” pour définir la façon dont les magazines féminins mettent en valeur la nourriture, ces images ayant pour effet de provoquer une forme de plaisir tout aussi plaisant que culpabilisant.

girl De la FoodPorn à la FoodTech

C’est dans les années 80/90 que le foodporn se répand dans la publicité : Caprice des Dieux, Nestlé Chocolat, Joker.

Les produits et le message sont décomplexés, photographiés d’une façon très esthétique, où les détails révèlent courbes et formes de manière quasi-érotique :

Nous retrouvons cette approche dans notre collaboration avec Pierre Hermé Paris, que nous accompagnons sur sa stratégie digitale monde. Chaque exploitation des shootings de l’enseigne – qui y dédie stylistes et photographes – a pour objectif de valoriser et fédèrer la communauté autour de visuels graphiques et gourmands. Chaque post se doit d’être créativement innovant et scénarisé.

Exemples :

Mise en situation produit (macarons) simple mais créative. Tout repose sur le shooting et le toshop.

 

Mise en situation produit scénarisée (GIF) et créative.

 

Mise en situation produit immersive et interactive. 360°

 

PornFood/Food publishers : un succès fulgurant lié au format

Depuis, le FoodPorn a envahi la communication et le digital, publicités alléchantes, sites gourmands.

Les réseaux sociaux ne sont pas en reste au contraire, le Food est le 3ème sujet préféré sur les réseaux sociaux.

50 % des millennials regardent du contenu Food sur leur fil d’actu. Le moment du déjeuner et du dîner étant un moment social par excellence, il n’est donc pas étonnant que l’on retrouve cette thématique au cœur de leurs principales plateformes sociales.

En 2016, plus de  87 millions de contenus ont été taggués #FoodPorn sur Instagram.

Depuis 2015, la vidéo de recettes est le succès incontesté sur les réseaux sociaux.

Le secret de ces vidéos courtes : des recettes simples, un montage saccadé, des angles de caméra réfléchis, une compréhension rapide pour une recette facile !

Ce succès s’explique aussi par le format vidéo de Facebook qui permet une lecture automatique et sans son de celle-ci, ce qui augmente de fait leur accessibilité immédiate.

Buzzfeed a lancé à l’été 2015 sa chaîne “Tasty”, qui réunit aujourd’hui plus de 77 millions de fans.

Aujourd’hui Tasty se positionne comme la page la plus importante en terme de vidéos vues sur Facebook et, comble de cette tendance, Tasty  propose depuis quelques mois l’achat d’un livre de cuisine…

Chicken De la FoodPorn à la FoodTech

Ces vidéos fascinent car la nourriture est un langage universel, le food est quelque chose que l’on partage naturellement, il est donc logique que les gens partagent leurs vidéos.

Le succès de ce format a fait naître un nouvel usage de vidéos sans son et avec du texte en sur-impression, essentiellement sur mobile.

Pour certaines marques française – telles que Vahiné que nous accompagnons dans sa commincation sur les plateformes sociales – la création de ce type de contenu valorise la connexion émotionnelle avec leurs cibles et, de ce fait, génère de la préférence de marque.

La production de vidéos fait partie intégrante de la stratégie digitale de Vahiné et en fait aujourd’hui un acteur incontournable dans l’univers de la pâtisserie DIY.

 

Quelques exemples pour Vahiné :

Les médias Français ne sont pas en reste : Demotivateur Food (+ de 2M de fans) Chef Club (3,5M de fans) continuent leur progression.

Cependant ce format reste un frein pour les marques, car difficilement monétisable : à défaut de pré-rolls publicitaires, on propose à des marques de devenir les sponsors de tutos ou de voir leurs produits utilisés dans une recette, une solution qui a un impact difficilement quantifiable.

 

Pour le retour de Maité sur Facebook ?

Facebook Live pourrait également devenir un format intéressant pour la tendance Foodporn.

Un retour fracassant aux émissions de recettes culinaires sur le digital ?

maité De la FoodPorn à la FoodTech

 

Digital Kitchen

Les millennials aiment de plus en plus cuisiner et le digital bouscule aujourd’hui les routines alimentaires.

La tendance est à la Foodtech, 59% des 25-34 ans utilisent leur smartphone ou tablette dans la cuisine. 23% d’entre eux utilisent d’ailleurs la commande vocale pour faire une recherche en temps réel sur les étapes de la recette.

ipadKitchen De la FoodPorn à la FoodTech

Pour encore plus d’accompagnement dans leur quotidien culinaire, IBM a développé une intelligence artificielle nommé Watson. En fournissant à Watson la base de données « Bon Appetit » de son site (www.bonappetit.com), Watson apprend les meilleures recettes et est désormais capable de proposer les siennes.

Un logiciel en ligne appelé Chef Watson, permet de demander à Watson de générer des recettes à partir de quatre ingrédients de base et de se focaliser sur un style de cuisine particulier.

Watson tente alors de marier les goûts aromatiques des aliments selon leurs composés chimiques.

Les recettes sont ensuite relayées sur les réseaux sociaux qui testent et commentent les plats, permettant ainsi à Watson de s’améliorer.

Pour certains, cuisiner est donc une passion… en revanche pour d’autres c’est un cauchemar.

Des scientifiques londoniens collaborant entre autre avec la NASA (Shadow Robot) ont mis au point avec un ingénieur russe une paire de “bras” robotisés permettant de cuisiner !

20 moteurs, 24 micro-contrôleurs, 129 capteurs… capables de reproduire les mouvements exacts d’un Chef.

À terme, ce robot chef cuisto pourrait réaliser quelques 2 000 plats différents et ce, en appuyant tsimplement sur un bouton depuis son smartphone pour que le repas soit prêt en arrivant à la maison !

Le futur du Foodtech est peut être ici… Un Chef robotisé meilleur ouvrier de France ?

 

Le FoodPorn est désormais un langage universel qui offre de nombreuses opportunités de valoriser les marques aux travers de contenus et d’outils toujours plus proche des consommateurs !

 

 

Sources :

https://www.dupontlewis.com/popcorne/cest-quoi-le-foodporn/

https://www.liberation.fr/futurs/2016/07/29/orgie-de-food-porn-sur-les-reseaux-sociaux_1468901

https://www.la-nouvelle-restauration.com/actus/2016/01/laissez-chef-watson-imaginer-vos-prochaines-recettes

Laisser un commentaire.