Comment devenir influenceur en 2018 ?

Brand Content, Social Media

23 jan, 2018

Vaste question. En réalité, l’influence a toujours existé. En 2018, elle s’est simplement propagée à grande échelle avec l’avènement des réseaux sociaux. De plus en plus de gens se sont rendu compte qu’ils avaient un potentiel d’influence et qu’il était facile de créer une communauté, grâce à quelques techniques simples.

Dans un premier temps, nous avons pu observer l’accès une certaine notoriété de nombreux participants à diverses émissions (télé-réalité, The Voice…). Cependant, il existe d’autres techniques. Avant toute chose, il faut être passionné par une thématique précise et que cela se ressente dans la création de contenu. L’essentiel est d’être expert dans un domaine, d’avoir un style identifiable et de toucher ainsi une audience niche, qualifiée.

Instagram : la voie royale

C’est LE réseau idéal pour se lancer dans l’aventure influence et bâtir une communauté. Les thématiques les plus courantes – et les plus prisées par les marques partenaires – sont la mode, la beauté, les cosmétiques, les voyages.

Depuis quelques mois, un véritable vivier d’instagrameurs/instagrameuses s’est développé : il s’agit de la micro-influence. Suivant la voie  des blogueuses stars (Caroline Receveur, Noholita, Youmakefashion…) et vlogueurs à succès (Darko, Wartek…), ces jeunes profils en quête de followers ont afflué en masse.

img 01 Comment devenir influenceur en 2018 ?

img 03 Comment devenir influenceur en 2018 ?

img 02 Comment devenir influenceur en 2018 ?

Ils ont entre 3 000 et 15 000 followers et postent régulièrement des photos de leur vie quotidienne. Ils ont créé des conversations de groupes où ils se commentent et se likent mutuellement. Nombreux sont ceux qui ont également installé des « bots », logiciels qui vont « liker » et « commenter » des comptes de manière automatisée. Mais ils se retrouvent également autour du même concept : l’échange de conseils, d’astuces, d’énergie positive.

S’ils ont développé cet écosystème de « like for like », c’est également pour contrer l’algorithme d’Instagram qui a modifié l’ordre des photos sur le feed des utilisateurs. En effet, celui-ci privilégie les marques, les comptes certifiés et les contenus sponsorisés (de plus en plus nombreux).

C’est ainsi que sont apparus peu à peu les « partages de comptes en story », permettant aux micro-influenceurs de drainer du trafic sur leur dernier contenu publié. Mais pour devenir influenceur, il faut avant tout proposer un contenu qualitatif qui s’inscrit dans un feed cohérent et lumineux.

L’élément principal pour devenir influent, est d’offrir à ses followers du contenu positif, optimiste.

Il est également important d’interagir avec son audience, afin de garder la proximité essentielle aux micro-influenceurs.

Multiplier sa présence sur les réseaux

Puis, pour pérenniser son influence et asseoir une forte visibilité, l’idéal est de multiplier sa présence sur différents réseaux. Généralement les personnalités qui arrivent à vivre de leur influence ont un blog, doublé d’une chaine YouTube et d’un compte Instagram.

Exemple avec Margaud Liseuse :

ou encore  JayMaxVI : 

Cependant, on ne prend pas la parole de la même manière sur chaque réseau. Si Twitter s’adresse à un public accro à la télévision et la politique, Instagram privilégie les photos qui font rêver les gens. YouTube permet de suivre les voyages des youtubeurs et de recevoir des conseils maquillage.

Comme tout projet, il s’agit d’avoir une stratégie : quel thématique nous passionne, quel objectif de followers, quel temps est-il possible d’accorder à cette activité quotidiennement ?

Marketplace Influenceurs

En 2017, le nombre d’influenceurs s’accroissant, de nombreuses plateformes ont vu le jour, mettant en relation annonceurs et influenceurs. Ces marketplaces proposent divers partenariats entre les marques et les créateurs de contenu : un post en échange d’un produit offert, un pourcentage sur le nombre de vente d’un produit, etc.

Yoo, Octoly, Hivency, Brand & Celebrities… chaque plateforme possède sa spécificité, propose une mise en relation et une nouvelle forme de brand content.

Par ailleurs, les agences de communication et de relations presse classiques ont également investi le marché de l’influence. Organisation d’événements pour le lancement d’un nouveau produit, expérience “money can’t buy”, envoi de buzzkits… les agences associent désormais les influenceurs à des média à part entière.

Bref, un sujet chaud dans le contexte actuel de la com de marque.

En janvier 2018, le réseau social YouTube a annoncé revoir ses conditions de rémunération à la baisse. Il est donc aisé de penser que les mises à jour incessantes des réseaux sociaux vont modifier la sphère de l’influence, et que seuls les profils les plus qualifiés perdureront.

 

Laisser un commentaire.