Symfony Live 2015


Technique

Symfony2 : 10 ans déjà !

Le 9 Avril dernier, se déroulait à la Cité Internationale Universitaire de Paris, le Symfony Live 2015. Pour cette neuvième édition, près de 700 personnes avaient fait le déplacement et pour cause, il s’agissait du 10ème anniversaire de Symfony !

Contrairement aux éditions précédentes, ce Symfony Live s’est déroulé sur une seule journée, regroupant des conférences techniques, retours d’expériences concrets et best practices (avec des conférences d’une durée de 10 à 40min).

Lors de l’introduction, Fabien Potencier nous apprend les origines du nom “Symfony” qui provient des initiales “Sensio framework”. Ce même framework a d’ailleurs servi à la création d’un site e-commerce de lingerie mais n’a jamais été payé par le client !

Aussi, en ce qui concerne les futures versions de Symfony, la version 2.7 (LTS) est prévue pour mai 2015 et est équivalente en terme de fonctionnalités à la version 3.0 qui sortira en fin d’année. La seule différence entre ces deux versions est la suppression des fonctionnalités dépréciées dans la 3.0.

Par la suite, une version 2.8 (LTS) sortira en même temps que la 3.0 et facilitera la migration des projets en version 3.2 tout en contenant de nouvelles fonctionnalités.

Concernant la certification Symfony2, elle restera sur la version 2.3 LTS car les fonctionnalités des nouvelles versions LTS ne fournissent pas suffisamment de changements pour devoir revoir la copie.

 

Repousser les limites : HTTP cache et utilisateurs connectés

Speakers : David Buchmann , Jérôme Vieilledent

Lors de cette conférence, David Buchmann et Jérôme Vieilledent n’ont pas présenté l’importance du cache HTTP car elle n’est plus à démontrer mais plutôt les différentes manières de cacher du contenu personnalisé, au travers notamment du “User context”, qui permet la mutualisation du cache entre des utilisateurs connectés et partageant le même profil de permission, mais également à l’aide des ESI (Edge Side Includes) qui permettent la mise en cache sous forme de fragments.

Pour ce faire, ils ont abordé l’utilisation de Varnish, le composant HttpCache de Symfony et FOSHttpCacheBundle.

Source :
http://lolautruche.github.io/ez/going-crazy-with-caching.html#/

 

Gestion des logs !

Speaker : Olivier Dolbeau

Capture Symfony Live 2015

Olivier Dolbeau de chez BlaBlaCar s’est attelé quand à lui à l’analyse des logs grâce à Monolog et à la stack ELK (Elasticsearch / Logstash / Kibana).
Pourquoi faire une analyse des logs vous demanderez-vous ? Cela peut servir notamment à repérer des pics anormaux d’erreurs suite à un déploiement.

Source : https://speakerdeck.com/odolbeau/logs-hunting

 

OpenClassrooms – Le pattern View Model avec Symfony2

Speaker : Kuzniak Romain

Le pattern View Model présenté par Kuzniak Romain est un pattern simple qui permet d’apporter des solutions à de nombreux problèmes. Son objectif principal est de créer une abstraction entre les objets du domaine et la présentation.

Il permet par conséquent de découpler la logique métier de la présentation, faire du refactoring, faciliter les tests et paralléliser le travail front et back.
En contrepartie, il faut accepter la création de plus de classe.

Source :
http://fr.slideshare.net/RomainKuzniak/le-pattern-view-model-avec-symfony2

 

Meetic backend mutation with Symfony

Speaker : Joris Calabrese

Meetic a présenté son retour d’expérience sur le changement technologique de son SI, les problématiques rencontrées ainsi que la mise en place de solutions.
En passant de la migration d’un code monolithique vers la création d’API REST à la mise en place d’une démarche qualité et l’adoption du BDD (Behavior Driven Development).

Source(s):
http://fr.slideshare.net/meeticTech/meetic-backend-mutation-with-symfony

 

Symfony Debug et VarDumper, ou comment debugger comfortablement

Speaker : Nicolas Grekas

Pour sa part Nicolas Grekas (CTO de Blackfire) nous présente le composant VarDumper qui a été introduit dans Symfony2.6.
Ce composant est l’équivalent d’un var_dump() mais en plus efficace car il n’affiche par exemple pas l’entity manager lors d’un dump de l’entité Doctrine.

Sources :

http://fr.slideshare.net/nicolas.grekas/symfony-debug-vardumper
http://symfony.com/doc/current/components/var_dumper/introduction.html

 

On retient que le Symfony Live était une bonne occasion de rencontrer la communauté, apprendre son histoire et l’avenir qui lui est promis.

Nous noterons que le fait d’avoir une conférence sur une seule journée au lieu de deux comme les années précédentes ne permet pas de creuser tous les sujets. Nous restons sur notre faim avec les conférences d’une dizaine de minutes qui ne peuvent que survoler un thème sans l’approfondir.
Comme évoqué par Fabien Potencier lors de l’introduction du Symfony Live 2015, nous vous donnons rendez-vous du 3 au 5 décembre 2015 pour la Symfony Con qui aura lieu aux Folies Bergère !

Laisser un commentaire