La théorie de la Gestalt appliquée aux interfaces web


Brand Content, Etude de cas, User Experience

La théorie de la Gestalt, « forme » en allemand, est une théorie qui définit les principes de la perception. Quand nous naviguons sur une interface, ces lois sont perçues de façon tout à fait inconsciente si elles sont bien utilisées.

Nous allons passer en revue deux principes importants de cette théorie et voir comment ils peuvent être intégrés sur des interfaces web.
La loi de proximité et la loi de similarité.

 

Loi de proximité

Notre cerveau regroupe les éléments qui sont proches, il considère que les éléments regroupés dans l’espace ont des points communs et par analogie, l’éloignement des éléments évoque la différence.

En terme d’interface, il est donc important de rassembler les éléments qui vont avoir la même fonction ou une action similaire.

 

Comment cette loi s’applique

Capture d’écran 2015 04 24 à 11.17.56 La théorie de la Gestalt appliquée aux interfaces web

Sur cette interface, on peut distinguer différents blocs

  1. Les entrées pour la consultation des différentes boites mails sont regroupées (la fonctionnalité est la même, c’est seulement le tri effectué qui diffère)

  2. Les actions proposées sur la liste de mails sont regroupées sur une ligne

  3. L’affichage des emails propose également un regroupement par bloc.

 

Loi de Similarité

La loi de similarité indique qu’une forme similaire, de la même taille, de la même couleur suggère une fonctionnalité / action équivalente. En terme d’interface il est donc important d’avoir une cohérence entre les différents “call to action” proposé.

Comment cette loi s’applique

Capture d’écran 2015 04 24 à 11.18.09 La théorie de la Gestalt appliquée aux interfaces web

Dans cet exemple, 37 Signal utilise un traitement similaire pour proposer ses produits. La hiérachie informationnelle est similaire. Chacun des produits à une importance similaire.

Capture d’écran 2015 04 24 à 11.18.25 La théorie de la Gestalt appliquée aux interfaces web

Voici un traitement similaire sur le menu de navigation du store Apple. Le principe de similarité est appliqué. L’utilisateur sait que la fonctionnalité est la même derrière chacun des éléments.

Nous vivons dans un environnement complexe, notre cerveau cherchera toujours à mettre en forme, à donner une structure signifiante à ce qu’il perçoit. La théorie de la Gestalt nous permet de formaliser ces structures et à toujours mieux comprendre comment un utilisateur va percevoir une interface. Un principe complète ces lois : la loi de Fitts.

 

La loi de Fitts

Selon la loi de Fitts, le temps requis pour atteindre un élément cliquable / fonctionnel est défini en fonction de la distance de la cible et de sa taille. Plus la cible est éloignée et petite, plus il va être long de bouger d’une position de repos vers cette cible.

Dans cet exemple, ce principe est appliqué. Au scroll sur l’interface, la barre de navigation est fixe, la distance pour atteindre les éléments du menu est courte et donc plus rapide à atteindre pour l’utilisateur.

 

Nous avons l’ambition chez DISKO de comprendre la raison pour laquelle une interface fonctionne mieux qu’une autre. Ces principes issus de la psychologie comportementale sont parfaitement indiqués pour procéder à une analyse fine du sujet. Nous pensons qu’un utilisateur ne doit pas se poser la question de comment utiliser une interface, il doit juste l’utiliser, naturellement et spontanément. La grande majorité des problèmes de conception et d’utilisabilité rencontrés peuvent être très souvent résolus en appliquant ces principes. Ils sont donc essentiels à intégrer dans votre boite à outils !

 

Laisser un commentaire