Factual entertainment: l’avenir de la télé-réalité


Brand Content, Etude de cas

Qu’est-ce que la télé-réalité… en réalité ?

Il convient de bien faire la différence au départ entre télé-réalité dont le principe basique est de suivre la vie quotidienne d’anonymes ou de célébrités et réalité scriptée (scripted-reality) qui comme son nom l’indique, met en scène des comédiens à travers des situations présentées comme réelles où il n’y a pas forcément de texte écrit à l’avance mais une trame à respecter.

La limite entre les deux est parfois très mince et il faut plus voir en fait la réalité scriptée comme une évolution logique de la téléréalité.

L’évolution de la télé-réalité

Depuis son apparition, dans les année 2000, la télé-réalité n’a eu de cesse d’évoluer.

Au départ, le concept se résumait à un lieu, des personnages, et des caméras qui diffusaient de manière linéaire et basique, les faits et gestes des occupants.

Puis, petit à petit, le concept s’est étoffé en se dotant d’un véritable objectif, ressuscitant au passage le principe de télé-crochet : trouver la perle rare de la chanson.

En plus de cet objectif ultime, ces émissions proposaient des défis et des «missions» quotidiennes aux candidats, les incitant par conséquent à « jouer des rôles ». La réalité scriptée était née en même temps que le principe d’épisodes. A partir de ce moment là, tout s’accélère.

Les concepts se diversifient et les chaînes de télévision rivalisent d’originalité pour exploiter le filon.
Des experts vous relookent, vous aident à faire le ménage, à élever vos enfants, à cuisiner, à trouver votre maison, à la réparer, à la décorer, et même à trouver l’amour …
Seulement voilà, cette forme actuelle de télé-réalité, si diverse soit-elle, donne lieu à des émissions beaucoup trop « lisses » et « aseptisées » dans lesquelles on y apprend finalement peu de choses.
Et la sur-exploitation de ce concept de réalité scriptée sur l’ensemble des chaînes du paysage audiovisuel français renforce ce sentiment de gavage télévisuel.
Dès lors, le téléspectateur en mal de contenu inédit, pédagogique et authentique va se tourner progressivement vers internet pour trouver son bonheur.

Mais comment rivaliser avec cette source intarissable ?

Factual entertainement vs télé-réalité

La télé-réalité a pris depuis peu un nouveau virage, une forme d’écriture qui mêle immersion et documentaire, étude sociologique et divertissement pur : il s’agit du Factual Entertainment ou Docu-réalité en français.

Sur la forme, peu de différences avec la télé-réalité car il s’agit toujours de suivre le quotidien d’anonymes ou de célébrités de manière épisodique.

En revanche, c’est sur le fond que le docu-réalité est réellement innovant. En effet, à l’instar du documentaire, le principe de ces émissions est d’abord de mettre en avant l’aspect pédagogique en traitant des sujets de société.

Par exemple, nous avons pu suivre, il y a quelques années sur France 2, l’émission « Une semaine sans les femmes » et ce, en plein débat sur la parité. Le concept: priver les hommes d’un petit village de la gent féminine pendant quelques jours pour apprendre à se débrouiller seuls.

ou encore, l’émission « Made in France » qui raconte l’histoire de ce jeune journaliste qui décide de vivre en consommant exclusivement des produits fabriqués en France et qui relève plus d’une expérience sociologique que d’une émission de télé-réalité.

Enfin, plus récemment, le docu-réalité est devenu un outil de sensibilisation pour la sécurité routière à travers l’émission « Permis de conduire: l’expérience inédite » diffusée sur France 4 où il est question de filmer le quotidien de huit jeunes conducteurs qui n’ont pas encore le sens des responsabilités au volant et de faire réagir leur parents.

Ce principe de mettre en scène monsieur et madame « tout-le-monde » autour de thèmes universels pour lesquels chaque téléspectateur se sent concerné a pour but de rendre l’émission plus authentique et immersive.

On peut donc constater que la télé-réalité purement divertissante, gratuite et totalement préfabriquée tend à disparaître au profit d’un concept plus pédagogique et authentique dont l’objectif est davantage de sensibiliser, informer et faire réfléchir plutôt que de simplement divertir.

Ce renouveau de la télé-réalité est en grande partie dû à l’essor des supports digitaux qui sont devenus une alternative plus que sérieuse à la télévision. Ici, télé-réalité et docu-fiction ne font qu’un et on parle déjà de “docu-réalité” qui mêle à la fois une trame scénaristique et des moments de pure réalité filmée.

Et il y a fort à parier, que ce type de format va exploser dans les années à venir, prenant le pas sur les web-séries.

Laisser un commentaire