Ne vous faites pas d’idées sur les idées !


Brand Content

En tant que “créatifs”, nous sommes quotidiennement appelés à imaginer et mettre en œuvre de nouveaux concepts, ou à trouver une solution originale à un problème. On nous attend sur notre capacité à imaginer et produire vite et en grande quantité des idées…

Mais d’où viennent ces idées ? Et comment peut-on les stimuler ?

« Nous avons tous le potentiel créatif de Mozart, Picasso, Edison ou Einstein »

– Robert Epstein, psychologue et journaliste, 2012.

TOUS CRÉATIFS

 

Bonne nouvelle : une idée créative, c’est-à-dire une idée neuve et utile ou influente, dans un contexte social donné, selon la définition de la neuroscientifique Alice Flaherty, n’est pas l’apanage de tel ou tel individu. Ce n’est pas parce que vous ne savez pas dessiner que vous n’êtes pas créatif. La vérité, c’est que tout et tout le monde est créatif. En fait, nous sommes tous extrêmement créatifs.

 

Ce qui signifie que l’attitude créative peut et doit intervenir sur tous les pôles de l’agence, du service commercial au planning stratégique en passant par la technique.

En compétition, Disko décloisonne ainsi ses pôles d’activité pour créer les conditions nécessaires à l’éclosion des grandes idées. L’agence crée une synergie créative autour de profils complémentaires, mêlant la stratégie, la conception-rédaction et le conseil, pour former des teams projets sur-mesure.

D’OÙ VIENNENT LES IDÉES ?

Une idée ne vient pas toujours de manière fulgurante : elle peut être favorisée par certains contextes, états d’esprit, modes de travail… ce qui signifie que nous pouvons avoir une influence sur la naissance des idées.

 

D’après Cédric Villani, mathématicien de renommée mondiale, “l’idée naît d’un processus complexe dans lequel les périodes de travail acharné et conscient alternent avec les inspirations subites”. Autrement dit, les idées viendraient au terme d’un long travail laborieux et intense puis d’un moment d’écart et de décalage.

 

L’idée peut également émerger dans des contextes totalement inattendus, explique le site Buffer.

 

Selon Alice Flaherty, la dopamine booste également la créativité: «plus la quantité de dopamine libérée est élevée, plus nous sommes créatifs». Or le cerveau libère de la dopamine lorsque nous nous sentons bien, en train de nous détendre, comme c’est le cas avec une douche tiède par exemple.

 

Buffer explique que lorsque vous (et votre cerveau) avez été fixé sur une idée qui ne mène nulle part, une distraction peut permettre de casser la fixation pour aller vers quelque chose de plus productif. Mettons que vous n’arrivez pas à trouver une conclusion pour l’un de vos articles, aller prendre une douche peut servir de ce que les scientifiques appellent une «période d’incubation» pour vos idées. Le subconscient a travaillé très dur pour trouver une conclusion, et si vous laissez votre esprit vagabonder, les bonnes idées pourront remonter jusqu’au cerveau conscient.

 

Une des leçons clés de l’étude de la naissance des idées est que la distraction, voire un léger dilettantisme peut avoir de véritables bénéfices, dans la mesure où elle laisse la porte ouverte à l’inconscient. Mais ce n’est pas la seule composante. Faire quelque chose qui nous plaît, qui nous met de bonne humeur, rend encore plus performant dans l’évaluation du travail.

 963da488264009cf82cc7f9ee7cf8820 Ne vous faites pas didées sur les idées !

“Infographie : état des lieux de la créativité”

 

COMMENT LES STIMULER ?

 

Même si le processus est complexe et différent à chaque fois, il existe plusieurs méthodes pour stimuler la créativité.

 

S’inspirer sans copier

C’est à la fois se documenter sur la marque, le produit, le marché et faire de la veille. Faire de la veille, c’est se tenir au courant des dernières actualités, s’inspirer des tendances concernant un domaine qui vous intéresse. Mais attention à ne pas copier/plagier une idée qui vous paraît être la bonne…

Austin Kleon – “Steal Like An Artist”

Brainstormer / Échanger

Les échanges et les conflits sont des terreaux fertiles au processus créatif. D’où l’importance de stimuler les échanges entre personnes soumises à des contraintes et des environnements différents. Le processus créatif chez Disko s’organise ainsi autour de sessions d’analyse stratégique et d’ateliers de matrice visuelle animées par divers profils (créatifs, stratèges, ergonomes, conseillers média…) pour obtenir un levier social efficace et pertinent.

Saisir et matérialiser les idées

Noter les idées dès qu’elles apparaissent, en ayant toujours sur soi un cahier par exemple, est une excellente manière de rendre tangibles visuellement des embryons de concepts pour ensuite les approfondir, ou faire le tri.

Laisser le temps au temps / Prendre son temps

C’est bien connu, être créatif demande du temps

 

« Après quelques jours de détente, des vacances, vous saurez lesquelles de vos nouvelles idées méritent que vous y accordiez du temps et celles qui doivent être abandonnées », conclut le magazine Wired.

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire !

 
 
 

Sources :

http://www.slate.fr/lien/68975/pourquoi-meilleures-idees-douche-cerveau-creativite

http://www.tedxparis.com/talks/cedric-villani-la-naissance-des-idees/

http://www.strategies.fr/etudes-tendances/dossiers/r47060/r47062W/comment-naissent-et-grandissent-les-idees.html

 

Laisser un commentaire