L’essor des caméras embarquées


Brand Content

2013, l’année de la caméra embarquée

Caméras miniatures, drones équipés ou plus récemment caméras lunettes, les ventes de ce type de caméras embarquées ont explosé en 2013. Même si GoPro avec ses Produits Hero2 puis aujourd’hui Hero3 domine actuellement le marché, de nombreuses marques proposent également des produits similaires ou complémentaires. Mais quelles sont les raisons de ce fulgurant succès ?

Le célèbre slogan « Be a Hero » des produits GoPro explique presque à lui seul l’engouement du grand public pour les caméras embarquées.

Car outre le fait qu’elles soient petites, légères, pratiques et très bon marché, elles offrent surtout la possibilité d’obtenir des angles de vues tout à fait inédits avec une qualité d’image HD et permettent ainsi de mettre en scène ses propres exploits de manière plus personnelle, créative et immersive.

Et si les sportifs, extrêmes ou non, étaient, dans un premier temps,  la principale cible de ce type de caméras pour des raisons évidentes, le phénomène touche aujourd’hui tous les types de vidéastes amateurs ou semi-professionnels qui rivalisent d’inventivité pour proposer des films toujours plus surprenants…

Et que ce soit pour un film de vacances aux chutes du Niagara,

un voyage dans l’espace,

ou des acrobaties sur les plus hauts sommets du globe,

ces caméras ont rapidement su se rendre indispensables à qui souhaite réaliser une vidéo dans n’importe quelle situation et quel que soit le cas de figure.

 

Sa démocratisation dans les productions vidéos

Mais le coup de cœur du grand public pour ce type de caméra l’est aussi pour les professionnels qui y voient là une opportunité incontestable de proposer des angles de vue originaux et impressionnants à des coûts dérisoires.

Red Bull, en bon chef de file des marques « COOL », a bien saisi tout le potentiel qu’offrent ces « petites caméras » qu’elle déploie par dizaines lors de ses nombreux events.

A titre d’exemple, les images du saut de Félix Baumgartner depuis la stratosphère filmées avec de simples caméras GoPro ont fait le tour du Monde,

tout comme l’évènement organisé par DC SHOES, mettant en scène Ken Block, le spécialiste du Gymkhana, dans les rues de San Francisco également filmé avec des caméras miniatures disposées tout autour du véhicule a été vu près de 60 millions de fois sur Youtube.

Le milieu de la musique n’est pas non plus épargné par ce phénomène et l’on peut trouver aujourd’hui de nombreux clips réalisés grâce à ces petits appareils.

Prenons l’exemple du groupe Phoenix et de son clip « Entertainment » réalisé par Colin Solal Cardo :

Il s’agit d’un plan-séquence de plus de 4 minutes filmé entièrement avec une caméra miniature fixée sur un drone. Il est évident que pour obtenir un résultat équivalent avec une caméra « professionnelle », cela aurait demandé une logistique et un budget nettement supérieurs.

Il en va de même pour le groupe d’Indi-Rock Russe Biting Elbows et de son clip « Bad Motherfucker », réalisé à la Manière d’un FPS (jeu de tir en vue subjective) :

Il est clair qu’obtenir un rendu aussi immersif aurait été une réelle gageure il y a encore quelques années.

Mais aujourd’hui, les avancées technologiques sur ces caméras embarquées sont telles qu’elles offrent carte blanche (ou presque) aux réalisateurs pour proposer des points de vue subjectifs encore inédits.

Et ce n’est certainement pas Google avec ses fameuses Google Glass qui va nous contredire. D’ailleurs certains artistes, comme l’américain Wallpaper, n’ont pas traîné pour faire main basse sur cette paire de lunettes-caméra et réaliser leur clip en live :

Pour résumer, un faible coût, des possibilités quasi-illimitées, la caméra embarquée a encore de beaux jours devant elle ! Et si les publicitaires sont encore un peu « frileux » à l’idée d’utiliser ce genre de matériel, certaines marques comme LG n’hésitent pas à tourner le phénomène en dérision pour promouvoir les nouvelles caméras qui équipent leurs derniers smartphones :


Toujours plus immersives : quel avenir pour les caméras embarquées ?

Si cette “technologie de la poule” est encore un peu … avant-gardiste, d’autres technologies commencent réellement à voir le jour.

C’est le cas pour cette caméra à 360° où il devient impossible de rater un événement et où les possibilités n’ont de limites que celles du réalisateur.

Nous ne prenons d’ailleurs que très peu de risques en disant que cette nouvelle typologie de caméras combinées avec la progression fulgurante des nouvelles résolutions 4K va sans doute se généraliser dans un futur très proche.

Et pourquoi pas un jour imaginer des productions cinématographiques interactives où le spectateur deviendrait acteur : « Be THE Hero » …

 

Laisser un commentaire