Faire du neuf avec du (faux) vieux


Social Media

Nous connaissons tous la marque Polaroid. Les plus chanceux (ou les amoureux de la marque) en ont peut-être un chez eux. Un appareil qui prend la poussière ou qu’ils utilisent grâce à The Impossible Project. (http://shop.the-impossible-project.com/shop/).

Pour les autres, il y a Instagram, le réseau social aux filtres vintage qui vous permettent de croire que vous êtes un photographe.

Entre ces 2 mondes, pas de lien. A part l’envie de faire des photos différentes, des photos sur l’instant, des photos que l’on partage facilement. Oh mais attendez, en fait… les mêmes envies motivent ces 2 mondes. Et si on les rapprochait ?

Antonio Rosa, designer, en a eu l’idée. Il a créé un appareil photo au look Instagram, qui permettrait de diffuser l’instantané sur les réseaux sociaux et de l’imprimer au même moment !
Initialement un prototype 3D, cet appareil a intéressé C&A Marketing qui a convaincu Polaroid de se lancer avec eux. Et voilà ! L’appareil photo Socialmatic est né et devrait être commercialisé en 2014.

Une fois dépassé l’attrait de la nouveauté, du gadget rigolo, de l’innovation inutile, qui paiera pour se procurer cette machine ? Est-ce que les presque 100 millions d’utilisateurs d’Instagram vont se laisser séduire ? Est ce que les Printstagram ou autres Stickergram, qui permettent d’imprimer son choix de photos ne suffiront plus ?
L’avenir nous le dira.

le logo instagram3 Faire du neuf avec du (faux) vieux

On peut néanmoins noter aujourd’hui l’intelligence d’une marque comme Polaroid. Elle a réussit à renaître de ses cendres et à devenir une marque branchée en se basant sur le même insight qu’à sa création : l’immédiateté du souvenir. Si cette envie était un luxe en 1980, elle est largement installée dans les habitudes de consommation actuelles. Il nous parait normal aujourd’hui de partager ce que l’on vit dans l’instant grâce au digital. Il parait donc logique que Polaroid redevienne une marque emblématique de la génération Y.

Comme pour beaucoup de nouveaux réseaux sociaux, la prime à l’innovation ira à la marque qui saura utiliser le Socialmatic de manière pertinente la première. Plusieurs types d’utilisations s’ébauchent déjà : un photocall connecté et imprimable lors d’une soirée, un goodie interactif et personnalisé à emporter chez soi après un contact privilégié avec une marque, une installation créative à base de photos imprimées… Dans tous les cas, les filtres Instagram assureront la « qualité » de l’image de la marque.

Si Socialmatic est l’un des premiers appareils photo connectés et proposant une impression instantanée, le marché devrait rapidement suivre pour proposer ces fonctionnalités sur des appareils davantage “grand public”. On trouve d’ores et déjà des boîtiers connectables au WiFi, on devrait bientôt trouver facilement des imprimantes de poche pour partager ses souvenirs sur papier.

A tous ceux qui doutent d’un éventuel nouveau succès pour Polaroid, nous rappelons que certains “revival” produits revisités pour la nouvelle génération ont fait parler d’eux : la NewBeetle, la Mini, la 500 ou plus récemment la DS3 ont été des succès d’image, voire des succès commerciaux ! En dehors du secteur automobile, les marques d’habillement aussi lancent des collections vintage à partir d’anciens basics, comme l’ont fait Le Coq Sportif ou encore Nike.

Pour réussir, la recette réside dans le bon dosage entre la fidélité à l’origine de la marque et l’adaptation aux modes de consommation des années 2000.

Alors, qui sera le premier à poster sur Instagram une photo du Socialmatic ?

 

 

Laisser un commentaire